Colisée Histoire: le coeur de l’Antiquité

29 juin 2018 • Pas de commentaire

Musées de RomePromo

Colisée Histoire: le coeur de l’Antiquité

Colisée Histoire. Toujours aussi impressionnant par ses dimensions, le Colisée a traversé les siècles. Plus de 70.000 personnes pouvaient y prendre place. C’est au Moyen Âge seulement que le nom Colosseo fut attribué à l’Amphiteatrum Flavium par la présence de la colossale statue de Néron de 40 mètres de hauteur. En 72 ap. J.-C., Vespasien entreprit la construction du plus grand amphithéâtre du monde romain, sur l’emplacement d’un lac artificiel appartenant à la Domus Aurea.

Inauguré en 80 ap. J.-C. par l’empereur Titus sous le nom d’Amphitheatrum Caesarum, il emprunta le nom de Colisée, au XIe siècle, à la colossale statue de Néron en bronze s’érigeant à proximité. Monument symbole de la ville de Rome, c’était la plus grandiose arène au monde de l’Antiquité, où se déroulaient des combats de gladiateurs, des spectacles de chasse et des exécutions capitales. Le déclin du Colisée commence à partir du VIe siècle, lorsqu’il devient une mine de matériel de construction et qu’ensuite, au Moyen Âge, la famille Frangipani le transforme en forteresse. (Photo by The_Double_A)

Colisée Histoire: quelques chiffres et structure

L’édifice, dont les axes atteignent 188 et 156 mètres, présente une forme elliptique. Il comporte quatre étages, dont les trois premiers composés de 80 arcades encadrées de demi-colonnes de différents ordres (dorique au premier, ionique au deuxième et corinthien au troisième). Le quatrième se présente sous la forme d’un attique composé de pilastres corinthiens entre lesquels des fenêtres quadrangulaires s’alternent avec des surfaces pleines.

Colisée Histoire

L’accès au Colisée était réglé par un système précis. Toutes les arcades du rez-de-chaussée étaient numérotées. La partie de l’édifice réservée au public, la cavea se divisait en cinq niveaux de gradins. L’entrée était gratuite mais les places étaient assignées et numérotées en fonction de la classe sociale du spectateur: celles qui bordaient l’arène revenaient aux membres de la classe sénatoriale, les places d’honneur (pour l’empereur et sa famille, les fonctionnaires, les vestales et le prêtres) occupant les extrémités des axes. Dans les souterrains de l’arène, se trouvaient toutes les installations nécessaires aux jeux.

Colisée Histoire: « Panem et circenses » et le Moyen – Âge

Le peuple romain put profiter des jeux jusqu’en 523 de notre ère. Ce fut sous le roi ostrogoth Théodoric (474-526 ap. J.-C.) que se déroulèrent les derniers jeux connus.

Au Moyen-âge, il s’agissait d’un lieu où l’on mettait en scène toutes sortes d’évènements allant de simulacres de batailles navales, à des exécutions publiques, des chasses d’animaux sauvages, des reconstitutions de batailles célèbres et des drames de la mythologie. Le Colisée perdit toutes ses fonctions dès la conversion des empereurs au Christianisme et à l’édit d’Honorius en 404.

Colisée Histoire

Le monument servit successivement aux habitations, aux ateliers d’artisans, au siège d’un ordre religieux. Il est également le lieu de pillages, notamment pour la réutilisation du marbre. Entre le XIIe et le milieu du XIIIe siècle, il se transforme en une forteresse sous les Frangipani, une famille de l’aristocratie romaine. C’est alors qu’il est utilisé comme “carrière”avec d’autres monuments antiques.

Colisée Histoire: au fil des siècles

Dans la première moitié du XVe, des humanistes romains réclamèrent en vain une politique de protection : la récupération continua au profit des autres chantiers comme celui de la basilique Saint-Pierre. L’Église fit ensuite de l’arène un lieu sacré et y construisit au début du XVIe une chapelle et installa sur son pourtour les stations d’un chemin de Croix (en 1720). Entre le XVIIe et le XVIIIe, les démolitions ralentirent et les premiers travaux de restauration commencèrent au XIXe. C’est alors que démarrèrent des fouilles systématiques, confiées à Carlo Fea (1812 — 1815) et à Pietro Rosa (1874 — 1875) : on mit à jour les structures souterraines de l’édifice et on supprima la chapelle et le chemin de Croix.  Dans les années 1930, on restaura les gradins et les souterrains. Au XXe siècle, le Colisée de Rome est utilisé comme un site de cérémonies catholiques. C’est dans cet amphithéâtre que le pape Jean-Paul II inaugura la nouvelle forme de procession du chemin de croix se déroulant les Vendredis Saints.

Il est inscrit au Patrimoine de l’Unesco depuis 1980!

Les alentours du Colisée: l’Arc de Constantin

Colisée Histoire

Il est haut 25 mètres et large 25,7 mètres avec une profondeur de 7,4 mètres. L’Arc de Constantin est construit en signe de remerciement. Édifié pour la victoire de Constantin sur son rival Mayence à la bataille du pont Milvius en 312 après J.-C.. Le Sénat et le peuple romain érigèrent un arc de triomphe dans la zone du Palatin. Il se trouve sur la Via Triumphalis, l’ancien parcours des processions triomphales.

Il s’agit du plus grand des monuments triomphaux romains, et de loin le mieux conservé.

Lors de votre visite de la Rome Antique, ne manquez pas l’Arc de Constantin, un chef d’oeuvre de l’architecture antique!

Colisée Histoire. Pour plus d’informations pour visiter le Colisée, consultez la rubrique Billets Colisée prévue à cet effet!

 



Lascia una recensione

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

..